Faire des lieux d’Histoire, des lieux de Vie

La réhabilitation de bâtiments anciens participe à la revalorisation des coeurs de villes et apporte une réponse innovante, complémentaire et globale au service des villes et de leur patrimoine. Réhabiliter le patrimoine, c’est lui offrir une place dans une nouvelle époque, en l’adaptant et en le transformant. Rénover l’habitat ancien, c’est l’adapter aux normes et exigences du monde moderne, sans en effacer les qualités esthétiques.

« Une opération de restauration consiste à conserver au quartier considéré, son style propre tout en transformant les aménagements internes des édifices de façon à rendre l’habitat moderne et confortable. » André MALRAUX - 1962

Collège des Oratoriens - Dieppe
Réhabilité en 2016
Dieppe - Collège des- Oratoriens
Collège des Oratoriens - Dieppe

L’ancien collège des Oratoriens, inscrit à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques et situé quai Henri IV, est implanté sur la parcelle qu’occupait en 1525 la maison de l’armateur Jehan Ango. Réquisitionné pour être transformé en caserne et en prison après la Révolution, il retrouvera rapidement ses fonctions d’enseignement. En 1811, l’Etat cède gratuitement les Oratoriens à la Ville. En 1938, un incendie ravage une partie du bâtiment, qui conserve néanmoins sa destination et abrite aujourd’hui encore l’école Thomas sur une partie de la parcelle.

 

Aménagement de 9 logements

Architecte : Philippe Lemonnier

Croix d'Or - Montpellier
Réhabilité en 2016
Croix d'Or - Montpellier
Croix d'Or - Montpellier

Le groupe Histoire & Patrimoine a supervisé la réhabilitation du Logis du Monton d’Or dont la construction remonte au VIIIe siècle. Le XVIIe siècle annonce un changement de nom pour l’immeuble qui devient le Logis de la Croix d’Or et connait différents travaux de rénovation comme l’ouverture de l’escalier sur la cour. Au XXe siècle, le bâtiment fut un haut lieu de la vie estudiantine de Montpellier devenant tour à tour le siège social de plusieurs associations étudiantes, avant d’être occupé par le C.R.O.U.S.

Le Logis de la Croix d’Or abrite aujourd’hui 12 logements du studio au 3 pièces ainsi que 2 locaux commerciaux organisés sur 4 niveaux autour d’une cour. Différents éléments remarquables peuvent être appréciés comme les plafonds voutés, les décors d’un des salons ainsi que les baies géminées découverts dans un des appartements.

 

Aménagement de 12 logements

Architecte : Agence NDA 

Caserne Schramm - Arras
Réhabilité en 2016
Caserne Schramm - Arras
Caserne Schramm - Arras

Schramm est le nom donné en 1886 à l’ensemble de corps de casernes composant le Quartier des Esplanades, en souvenir de deux généraux qui s’illustrèrent sous la Révolution et sous l’Empire. Situé à deux pas du coeur de la ville d’Arras, cet ensemble fut inscrit au titre des Monuments Historiques en 2012, les 2 Pavillons ayant été, quant à eux, inscrit dès 1946. Nous sommes en présence d’un patrimoine militaire qui fut affecté aux armées de son origine, en 1682, à sa démilitarisation en 2010, soit pendant plus de 3 siècles. Désaffectée en 1995, la caserne est depuis restée déserte, inaccessible au public.

La Communauté Urbaine d’Arras, soucieuse de réhabiliter le patrimoine de la ville, décide de transformer la caserne Schramm et de réhabiliter ses bâtiments en logements pour les Arrageois, comme elle l’a fait pour la citadelle actuellement en cours de rénovation.

Le Groupe Histoire & Patrimoine se voit confier le projet et poursuit ainsi sa collaboration avec la ville, initiée dans le cadre de la réhabilitation de la citadelle Vauban, pour la partie des bâtiments transformée en logements. 

 

Aménagement de 108 logements sur le Bâtiment Saint-Auber et le Pavillon des Officiers

Architecte : Emmanuel Lombard – Cadence Architecte

Coignet - Saint-Denis
Réhabilité en 2015
Coignet - Saint-Denis
Coignet - Saint-Denis

Coignet 1856 est le premier immeuble en béton aggloméré construit en France construit par François Coignet, l’un des pères de la construction en béton massif. Ses bâtiments encore présents à Saint-Denis constituent de rares et précieux témoignages de ses découvertes qui portent en leur «chaire» le passé industriel de Saint-Denis. Il est inscrit au titre des monuments historiques depuis le 12 juin 1998.

L’immeuble construit en U autour d’une cour pavée, a été réhabilité dans le respect de ses détails originels. Composé de 58 appartements, du studio au 3 pièces, Coignet 1856 offre à ses résidents une situation centrale au coeur d’un quartier en renouveau, situé entre le centre historique du Saint-Denis cité royale et la cité du cinéma de Luc Besson.

 

Aménagement de 58 logements

Architecte : Atelier Monchecourt & Co

Clos des Chassaintes - Nîmes
Réhabilité en 2015
Clos des Chassaintes - Nîmes
Clos des Chassaintes - Nîmes

L’histoire du couvent débute dans la première moitié du 18ème siècle, lorsque Messire Antoine Chassaing décide de construire sur ses terres la Maison des Chassaintes, maison destinée à l’éducation religieuse et professionnelle des jeunes filles. En 1822, le nouvel évêque du diocèse de Nîmes fit acheter l’édifice par le Département afin d’y installer un nouveau séminaire diocèsain. Il fut ensuite investi par les archives départementales du Gard.

Le groupe Histoire & Patrimoine a supervisé la réhabilitation du Clos des Chassaintes, inscrit à l’Inventaire Supplémentaire des Monuments Historiques. Le Clos des Chassaintes offre à ses résidants un jardin clos parcouru d’allées pavées en cruciforme et planté d’arbres et arbustes typiques de la région qui confèrent à l’ensemble un charme indéniable.

 

Aménagement de 65 logements

Architecte : Agence NDA

Hôtel Voysin – Paris
Réhabilité en 2014
Hôtel Voysin - Paris, Le Marais
Hôtel Voysin – Paris

En 1660, Libéral Bruand construit l’Hôtel Voysin: son oeuvre de jeunesse. Plus tard, il sera l’architecte de l’hôpital des Invalides. Au XVIIe siècle, cet hôtel est loué au chancelier de Louis XIV: Voysin de la Mornay. Au fil des ans, l’hôtel a eu différents propriétaires mais le nom de Voysin a subsisté en évocation historique.

Au XIXème, l’Hôtel fut transformé en atelier comme nombre d’immeubles dans le quartier. Le jardin de l’Hôtel Voysin s’est vu recouvert d’une verrière et d’ateliers et un bâtiment industriel fut construit le long du jardin.

En 2011, le groupe Histoire et Patrimoine confie à Bertrand Monchecourt, architecte du Patrimoine, la rénovation de cet ensemble immobilier d’exception protégé au titre du Secteur sauvegardé du Marais. Composé de 50 appartements, du F1 au F4 duplex, l’Hôtel Voysin regorge d’éléments architecturaux remarquables à l’image des 2 escaliers du XVIIIème et de la cour pavée.

 

Aménagement de 50 logements

Architecte : Bertrand Monchecourt