Parcourez notre nouveau site et découvrez votre prochain investissement !

Accès partenaire
building, monastery, nature, outdoors, scenery, vegetation, tree, waterfront, woodland, hotel

L’histoire du Domaine des Bas-Buissons à Dreux

Le domaine des Bas-Buissons, niché dans un parc d’une quarantaine d’hectares, a été construit de 1929 à 1940 par les architectes André Sarrut et Georges Beauniée. La mission d’Histoire & Patrimoine est de redonner vie à ce site abandonné tout en conservant et en valorisant son identité patrimoniale et paysagère exceptionnelle.

3 Min de lecture
city, urban, housing, person, neighborhood, high rise, plant, shoe, apartment building, condo

Les raisons de la construction du site

La tuberculose, aussi appelée « peste blanche » est une maladie infectieuse provoquée par une mycobactérie. Face à ce fléau mortel, de nombreux médecins ont cherché des traitements et des solutions.

Au début du XIXe siècle, après avoir souligné le lien entre le manque d’aération et d’ensoleillement des logements et l’apparition de la maladie, des établissements spécialisés dans l’accueil de tuberculeux se développent. Plusieurs critères doivent être réunis afin que la guérison soit la plus optimale. Les environnements marins, forestiers ou montagnards sont ainsi privilégiés. Ces lieux devaient donc assurer aux malades des espaces confortables favorables au repos et être bien exposés au soleil.

Au début du XXe siècle, le département de l’Eure-et-Loir fut confronté à une augmentation de cas de tuberculose. Pour pallier cela, un projet de préventorium à Dreux fut décidé en 1929.

Le Bois de la Muette fut choisi pour l’édification du préventorium car son environnement était favorable à la guérison des patients. Situé au nord de Dreux, il était à la fois aéré et en hauteur assurant une grande exposition au soleil et l’air.

Le complexe du sanatorium de Dreux se divisait en trois secteurs distincts et autonomes :

  • Le sanatorium à l’ouest, composé de quatre pavillons principaux orientés au Sud ;

  • Le préventorium au centre, composé de trois pavillons principaux orientés au Sud ;

  • La maison de convalescence à l’est composé de deux pavillons principaux orientés au Sud.

Phases de construction

Le sanatorium de Dreux fut construit entièrement par les deux architectes André Sarrut et Georges Beauniée entre 1929 et 1947.

En 1929 les travaux débutent avec la construction du pavillon principal du préventorium et celle du sanatorium. En 1932, les trois pavillons principaux, les pavillons Pasteur, Calmette et Koch furent construits. Parallèles entre eux, ils étaient reliés par des galeries couvertes et séparés par des jardins.

L’aile Villemin fut construite dans le prolongement du pavillon Pasteur en 1936. Un autre pavillon dit Guersant, destiné aux patients âgés, fut construit au nord-ouest des autres. En 1936 est également construit un lazaret et un préventorium pour les jeunes enfants et en 1937 une école.

Enfin, entre 1934 et 1947 furent édifiés à l’est du préventorium la maison de convalescence et ses annexes.

L’établissement commença à fonctionner au début des années 1930 avec les premières constructions, jusqu’à la fin des années 1980.

airport, terminal, architecture, building, outdoors, airfield
Vue aérienne – début du XXe siècle

L’abandon progressif

Le déclin du sanatorium s’amorça peu après la Seconde Guerre mondiale. Grâce au développement d’un vaccin, de moins en moins de patients nécessitaient un traitement en sanatorium. Le site ferma définitivement ses portes en 1990.

Quelques années plus tard, plusieurs réhabilitations ont lieu. Le pavillon d’entrée du sanatorium se transforme en logements, les pavillons de la maison de convalescence en centre de loisir et le terrain de sport devient un terrain de cricket.

En 2014, le site fut labellisé Patrimoine du XXe siècle.

En 2016, un accident a conduit à interdire l’accès du site par arrêté municipal.

Aujourd’hui, l’ensemble du complexe est désaffecté. L’abandon des bâtiments depuis plus de 20 ans a entraîné leur dégradation.

La réhabilitation signée Histoire & Patrimoine

Afin de sauvegarder ce site majestueux chargé d’histoire, Histoire & Patrimoine va réhabiliter le sanatorium en logements d’exception.

En exploitant les caractéristiques de cet ancien sanatorium, le projet propose la mise en valeur des volumes et des ouvertures afin de créer 228 appartements, en accord avec les nouvelles manières d’habiter.

Ce site qui a été créé pour les tuberculeux a été construit avec de grandes ouvertures, des jardins et une exposition sud. Tout cela va être sauvegardé et mis en valeur par les équipes d’Histoire & Patrimoine. Ainsi, 65% des logements sont disposés comme des maisons individuelles traversantes avec jardin privatif, balcons à l’étage et accès direct depuis le parc de stationnement.

Ce programme éligible au dispositif fiscal Monument Historique sera une réelle bulle d’air et de nature pour ses futurs habitants.

 

Pour découvrir le programme,
consultez notre page du Domaine des Bas Buissons en cliquant ici.

Parlez à un expert

Vous souhaitez investir dans l'un de nos programmes immobiliers et vous vous interrogez sur l'optimisation de votre fiscalité ? Nous sommes là pour vous accompagner dans votre projet.

Vos données sont collectées et traitées informatiquement par Histoire & Patrimoine afin de pouvoir répondre à votre demande. Pour en savoir plus sur le traitement de vos données et vos droits, cliquer ici

experts