Un jour, une réalisation : le couvent Sainte-Barbe à Canteleu

Posté le 02/08/2016, dans Actualités, Références
Canteleu_Couvent_réhabilitation

Lorsqu’une ville souhaite réhabiliter et rénover son centre historique dégradé, elle s’engage dans deux types d’opérations d’envergure. D’une part, les aménagements urbains qui sont de son ressort et réalisés en partenariat avec des institutionnels, et d’autre part la rénovation du bâti ancien en collaboration avec des opérateurs privés qualifiés.

Un lieu chargé d'histoire

Ce couvent de Pénitents avait été saccagé pendant les guerres de religions. À nouveau consacré au XVIIe siècle, une église, un cloître et un dortoir ont été édifiés, complétant ainsi les bâtiments d’origine. Au XIXe siècle, les moines laissent la place à un orphelinat transformé par la suite en une maison de retraite et plus tard, cet emplacement abritera un pensionnat.
Lorsque nous sommes intervenus, c’est une association d’aide pour les femmes en détresse qui occupait le site. La situation de ce couvent est particulière: il est adossé à une falaise dans laquelle ont été creusées des grottes qui témoignent encore aujourd’hui du lieu de vie originel de la communauté des Pénitents. Pour l’anecdote, Flaubert avait l’habitude d’assister à la messe de Noël accompagné de George Sand, dans la chapelle du couvent.

 

Une réhabilitation dans le respect du passé

Nous avons aménagé les combles pour les transformer en habitation. En conservant une fenêtre en ogive et l’architecture en voûte de la nef, l’appartement prend un cachet très particulier. L’apport de lumière a été résolu par l’aménagement d’une verrière sur ossature métallique dans l’ancienne baie en arcs d’ogives sur le pignon ouest de l’église. Sur l’ensemble de cette rénovation, nous avons renforcé les planchers et les charpentes. Il y a eu également une reprise en profondeur des façades en calcaire, pierre et silex qui avaient beaucoup souffert. Le cloître a été entièrement restauré. Nous avons pu conserver et rénover les carreaux de ciment qui en parent le sol.

De trop nombreuses transformations, exécutées au cours des siècles, avaient retiré toutes les dispositions d’origine du couvent. Aujourd’hui, le nouvel aménagement de ce site redonne une cohérence à l’ensemble. En réhabilitation, notre travail de conception se détermine avant tout sur le chantier, car à l’étape du dessin et des plans, nous n’avons pas la « vraie » connaissance des volumes et des surfaces. Cette notion se précise au fur et à mesure de l’avancée des travaux et des découvertes, « bonnes ou mauvaises » que nous faisons. Face aux contraintes techniques, nous devons nous adapter, trouver des solutions, résoudre les problèmes de manière à livrer un appartement dont les délimitations correspondent à celles désirées par le client. Ces problèmes liés à la transition entre l’ancien et le moderne, sont l’intérêt de notre métier.